Management, agents et organisateurs

Lis les points suivantes pour ça:

Management

Le manager est une personne qui possède un statut mythique dans le music business, mais son image n’est pas reluisante. Cette mauvaise réputation lui vient du fait que nombre de musiciens font appel à des managers peu scrupuleux prétendant faire monts et merveilles, mais qui ne sont finalement bons à rien. Chaque artiste doit lui-même décider s’il veut déléguer des tâches dont il pourrait s’acquitter lui-même à un manager qu’il mandaterait moyennant finances. Néanmoins, plus les objectifs d’une carrière sérieuse sont élevés, plus il devient indispensable d’engager un manager qui soulage l’artiste d’un certain volume de travail et lui permet ainsi de se concentrer exclusivement sur sa musique.

L’Artist-Manager est un intermédiaire responsable de la gestion du travail autrement dit des concerts. En Suisse, c’est souvent l’ami d’un groupe qui prend en charge son ‘management’. Son travail se limite la plupart du temps à l’organisation de concerts et la coordination de rendez-vous, une activité astreignante et de longue haleine, mais qui correspond rarement avec le travail professionnel que fournit un Personal-Manager. Comme il possède rarement le pouvoir décisionnaire sur un groupe, son travail peut être comparé à celui d’un agent.

Le Business-Manager se charge essentiellement des transactions financières du musicien, comme par exemple les déclarations d’imposition, la comptabilité, les prestations vieillesse, les décomptes des organisateurs de concerts, des éditeurs, des maisons de disques et des sociétés de gestion des droits d’auteur, des assurances, etc.

Le Personal-Manager représente ce que l’on s’imagine en général sous la designation de manager. Il s’occupe personnellement de construire la carrière de l’artiste, est étroitement lié avec le musicien et se tient à ses côtés pour le conseiller et le soutenir dans toutes les situations. Il joue le rôle de médiateur entre l’artiste et tous les rouages du music business et se charge de toutes les affaires professionnelles et privées. Il négocie par exemple des contrats avec divers secteurs de l’industrie du disque, coordonne les tournées avec le tour-manager, conseille le groupe sur la marche à suivre et élabore des concepts de vente sur plusieurs années.

Agent pour booking

Un agent organise des concerts pour un groupe/un artiste. Ses attributions sont les suivantes :

  • Obtenir des concerts
  • Fixer les conditions d’engagement (publicité, fiche technique, horaires, logement, catering, cachet, etc.)

Du temps et des contacts

Les bons agents ne courent pas les rues. Une des raisons qui explique cet état de fait est que le travail d’un agent est fastidieux, qu’il demande beaucoup de temps et d’investissement personnel pour un salaire moindre.

Un agent/une agence de booking vous apporte deux biens précieux : son temps et ses contacts. Il a besoin de temps pour vous trouver des dates de concert, autrement dit pour passer des coups de fil aux organisateurs/programmateurs, pour faire le suivi et pour finalement organiser les concerts qu’il a obtenus. Les contacts qu’il possède avec les clubs et les festivals sont tout aussi essentiels. Si une agence de booking a déjà sous contrat des groupes plus connus que vous, cela ne pourra être que bénéfique pour votre groupe. C’est en outre un moyen de placer des artistes émergents en première partie de groupes établis du même roster.

Le groupe doit mettre un dossier de presse et d’autres outils tels que des CD, des affiches, etc. à disposition de son agent pour que celui-ci puisse travailler efficacement.

Vérifier avant de s’engager

  • Vérifier les points ci après avant de signer un contrat avec une agence de booking :
  • Quelle réputation a-t-elle sur la scène ?
  • Quels contacts vous apporte-t-elle ?
  • Quels groupes/artistes a-t-elle sous contrat ?
  • Quelles prestations vous propose-t-elle ?
  • Quel montant vous demande-t-elle pour le travail fourni ?

Il est utile de déterminer par écrit ces différents points dès le début de la collaboration et de fixer une période d’essai. Si vous avez une agence de booking et un management, veillez à définir les compétences et les responsabilités de chacun avant de vous engager.

Rémunération

L’agent/l’agence se rémunère en prélevant un pourcentage sur le cachet négocié avec l’organisateur/le programmateur : en général 15%. Renseignez-vous là aussi autour de vous avant de vous engager.

Méfiez-vous des agences qui vous réclame d’emblée une « taxe d’entrée » et qui vous promettent monts et merveilles

Gigs

Outre une démo, une biographie à jour de qualité et une photo sont nécessaires pour se présenter aux organisateurs, agences de concerts et autres clubs. Le texte de la biographie ne devrait pas contenir de détails inutiles (… Alex et Daniel se sont rencontrés à l’école et ils ont décidé de fonder un groupe…), mais il faut plutôt énumérer les faits les plus importants: nom du groupe, membres, moyenne d’âge, style musical, succès importants, adresse de contact, depuis quand le groupe existe dans sa formation actuelle et éventuellement les objectifs futurs. Une photo professionnelle, actuelle et d’un format suffisamment grand doit accompagner la biographie. Aujourd’hui, beaucoup de groupes offrent également toutes les informations en téléchargement sur leur homepage.

Le site www.music.ch met à disposition toutes les adresses du music-business suisse. SUISA et Action Swiss Music disposent également de bon nombre d’adresses utiles.

Au plus tard une semaine après l’envoi, on devrait s’assurer par téléphone que tous les documents sont bien arrivés et demander par la même occasion s’il n’y aurait pas une possibilité de concert. Ce type d’appel est un effort coûteux, laborieux et néanmoins important. Si tous les membres du groupe y mettent du leur, ce travail est parfaitement faisable. Ceux qui ont de la chance, trouveront un agent qui se chargera du booking.